Que dois-je savoir avant d'aller pêcher des clams (mollusques)?

Ici, vous trouverez tous les renseignements nécessaires avant d'aller pêcher des mollusques dans la région du Golfe. Cette région comprend les eaux du golfe du Saint-Laurent baignant la côte est du Nouveau-Brunswick, la côte de la Nouvelle-Écosse donnant sur le détroit de Northumberland et l’ouest du Cap-Breton ainsi que l’ensemble de l’Île-du-Prince-Édouard.

Vous trouverez ci-dessous les renseignements à connaître avant d'aller à la pêche récréative des mollusques en vue de votre consommation. Ceux qui souhaitent mener une pêche commerciale des mollusques doivent obtenir un permis. Pour obtenir des renseignements sur les permis pour la pêche commerciale, veuillez composer le numéro sans frais 1-855-634-2355.

IMPORTANT : Avis aux détenteurs de permis pour la pêche récréative aux huîtres en Nouvelle-Écosse.

Nouvelle condition de permis pour la saison 2019. Limite de possession de 150 huîtres en tout temps.

Foire aux questions :

Question :

Quelle est la limite maximale quotidienne pour les clams?

 

Réponse :

La limite maximale quotidienne est de 100 clams. Ce qui veut dire que personne ne peut prendre et garder, au cours d’une même journée, plus de 100 clams au total appartenant à l’une ou plusieurs des espèces de clams suivantes : mactre, palourde américaine, couteau de l’Atlantique et mye.

 

Question :

Comment puis-je me renseigner sur les endroits où je peux pêcher des mollusques? Y a-t-il des endroits où cette pêche est interdite?

 

Réponse :

Avant d’aller pêcher des mollusques, vous devez vous informer si le secteur où vous comptez pêcher des mollusques est fermé.

Pêcher des mollusques dans les secteurs fermés ou prohibés est illégal. Les secteurs fermés sont identifiés par des affiches colorées apposées par Pêches et Océans Canada.

Pour savoir quel secteurs sont fermés, consulter la page du Registre d'ordonnances pour la région du Golfe, choisissez ‘interdiction’ sous type d’ordonnance et faites votre recherche par mots clés en y inscrivant votre secteur d’intérêt, Shediac ou Charlottetown, par exemple. Vous pouvez aussi consulter les cartes des zones ouvertes ou fermées en temps reel.

Pour de plus amples renseignements ou pour vérifier quels secteurs sont fermés, vous pouvez également communiquer avec l'un des détachements de Conservation et Protection et vous adresser à un agent des pêches.

La pêche des mollusques est interdite en tout temps à moins de 125 mètres (410 pieds) d'un quai ainsi que des sites d’opérations aquacoles, comme les cages d’aquaculture par exemple.

 

Question :

De quelle façon les interdictions sont-elles indiquées?

 

Réponse :

Les affiches colorées apposées près d'un secteur de pêche récréatif de mollusques indiquent que le secteur est fermé et que la pêche de mollusques n'est pas permise. La couleur des affiches indique la raison de la fermeture.

Affiche blanche

Affiche blanche

Les affiches blanches indiquent qu'un secteur est fermé en raison des toxines et que les mollusques ne sont pas propres à la consommation.

Affiche rouge

Affiche rouge

Les affiches rouges indiquent qu'un secteur est fermé, que les mollusques sont contaminés et qu'ils ne sont pas propres à la consommation.

Affiche jaune

Affiche jaune

Les affiches jaunes indiquent qu'un secteur est fermé, que les mollusques sont contaminés et qu'ils ne sont pas propres à la consommation.

 

Question :

Quels mollusques peuvent faire l'objet d'une pêche récréative dans chaque province de la région du Golfe?

 

Réponse :

  • Nouveau-Brunswick (côte est, de Campbellton à Baie Verte) : La mye, la mactre, la palourde américaine (palourde), la moule, le couteau de l’Atlantique (couteau) et le pétoncle.
  • Île-du-Prince-Édouard (toute la provinceNote de bas de page *): La mye, la mactre, la palourde américaine, la moule, le couteau et le pétoncle.
  • Nouvelle-Écosse (côte du golfe du Saint-Laurent, de Tidnish à Cape North) : La mye, la mactre, la palourde américaine, la moule, le couteau, le pétoncle et l'huître

Note de bas de page

Note de bas de page *

À l’Île-du-Prince-Édouard, la pêche récréative aux palourdes n’est pas permise dans la rivière Hillsborough East. Référez-vous à l’ordonnance de modification pour les points géographiques du secteur fermé.

Retour à la note de page * referrer

 

Question :

Ai-je besoin d'un permis pour la pêche récréative des mollusques?

 

Réponse :

Un permis n'est pas nécessaire pour pêcher la mye, la mactre, la palourde, la moule et le couteau.

Huîtres : Un permis est nécessaire pour cette pêche ouverte aux résidents de la Nouvelle-Écosse seulement. Veuillez noter une nouveauté pour 2019 : La limite de prise et de rétention de 150 huîtres est également la limite de possession. Les détenteurs de permis ne peuvent pas avoir plus de 150 huîtres en leur possession en tout temps. La pêche aux huîtres est fermée au Nouveau-Brunswick et à l'Île-du-Prince-Édouard.

Pétoncles : Un permis est nécessaire pour cette pêche dans les provinces Maritimes.

Pour obtenir un permis, une demande doit être faite en utilisant le système national d’émission de permis en ligne. Si vous avez besoin d'aide, veuillez communiquer avec le service à la clientèle par courriel à fishing-peche@dfo-mpo.gc.ca ou par téléphone au numéro sans frais 1-877-535-7307.

 

Question :

Quel équipement ou quels outils dois-je utiliser?

 

Réponse :

  • Espèces de palourdes (mye, palourde, couteau) : Dans les trois provinces de la région du Golfe, ces espèces sont pêchées à la main et des outils à main comme des râteaux ou des pelles en forme de bêche peuvent être utilisés quand la plongée n’est pas pratiquée.
  • Moules : Ces mollusques sont pêchés à la main et des outils à main comme des râteaux ou des pelles en forme de bêche peuvent être utilisés.
  • Huîtres : Les moules doivent être pêchées à l’aide de pinces ou de râteaux.
  • Pétoncles : Les pétoncles doivent faire l'objet d'une pêche récréative en plongeant sous l'eau.
 

Question :

Pourquoi est-il important de respecter les règlements et les fermetures de la pêche des mollusques?

 

Réponse :

Les pêcheurs récréatifs doivent se conformer aux règlements et aux ordonnances en matière de pêche des mollusques, notamment en ce qui concerne les fermetures de secteurs, les limites de prise quotidienne, les limites de taille minimales et les saisons. Les contrevenants s'exposeront à des poursuites. Les fermetures sont établies pour protéger les pêcheurs et le public.

Les mollusques se nourrissent en filtrant l'eau pour recueillir les organismes microscopiques qui s'y trouvent, accumulant ainsi dans leurs tissus des biotoxines, des bactéries ou des virus nocifs qui peuvent causer des maladies chez les personnes qui consomment des mollusques crustacés contaminés. L'Agence canadienne d'inspection des aliments, Environnement et Changement climatique Canada et Pêches et Océans Canada travaillent de concert pour tester régulièrement les secteurs coquilliers et les fermer lorsque des risques sont déterminés.

La consommation de mollusques contaminés peut entraîner des maladies graves, voire la mort. La cuisson des mollusques ne détruit pas la plupart des toxines qui peuvent être présentes dans un secteur fermé.

Renseignez-vous sur les risques pour la santé associés aux dangers de la pêche illégale.

Les secteurs fermés à la pêche de mollusques sont indiquées par des affiches colorées apposées par des agents des pêches de Pêches et Océans Canada.

 

Savourez des mollusques salubres – vérifiez avant de les récolter.