Sommaire - Huître américaine

Introduction

Ce plan de gestion intégrée de la pêche de l’huître américaine vise la pêche commerciale (incluant la pêche dans les secteurs restreints) ainsi que la pêche de subsistance (autochtones) de l’huître américaine (Crassostrea virginica). Il inclut aussi les activités aquacoles de l’huître qui sont gérées par le ministère des Pêches et des Océans (MPO). Le rôle du MPO en matière d’aquaculture est décrit dans la section 1.4.3. Il n’existe aucune pêche récréative de l’huître pour le secteur Est du Nouveau-Brunswick.

Ce document a été mis en place pour le secteur Est du Nouveau-Brunswick, compris entre les districts statistiques 63 à 80 (Annexe 1). Il couvre la période de 2009 à 2012 inclusivement. Ce plan est conçu pour être appliqué conjointement avec une mise à jour annuelle dans laquelle des mesures de gestion spécifiques concernant, notamment, les zones de pêche, les saisons et les limites de prises, pourront être ajustées en fonction des impératifs de conservation. Ses objectifs sont le développement durable par le biais d’une approche prudente et écosystémique, ainsi qu’une cogestion intégrée selon l’esprit de la Loi sur les océans, la Loi sur les pêches et des politiques en ce sens du ministère des Pêches et des Océans.

Historique

La région du Golfe est un endroit où l’on pratique depuis longtemps la pêche de plusieurs espèces de mollusques dont la mye, la moule, les palourdes et l’huître américaine. Les huîtres du Nouveau-Brunswick sont exploitées depuis plus d’un siècle. L’huître est le deuxième mollusque bivalve en importance au niveau de la valeur des débarquements pour la région du Golfe ainsi qu’au niveau de l’emploi.

Les débarquements d’huîtres ont atteint un niveau minimal historique de 2,7 tonnes en 1960, suite aux ravages faits par la maladie de Malpèque, qui a décimé la plupart des stocks d’huîtres des Maritimes. Parmi les initiatives des gouvernements pour reconstituer ces populations d’huîtres, nous avons procédé à l’ensemencement des bancs publics avec des huîtres résistantes à la maladie. Par la suite, nous avons octroyé des sites aquacoles en bordures de ces mêmes bancs.  Ces ensemencements massifs d’huîtres résistantes à la maladie ont permis la récupération de certains bancs à la fin des années 1950 et au début des années 1960. Depuis 1960, les débarquements sont en hausse, malgré d’importantes fluctuations à court terme.  Une partie de cette augmentation est attribuable au développement de l’ostréiculture au début des années 1970.

Dans les Maritimes, l’huître américaine est récoltée à la fois sur des gisements publics (bancs naturels ou publics) et sur les sites aquacoles. La zone intertidale non occupées par des sites aquacoles constitue les bancs publics et la ressource collective. La baie de Caraquet est la limite septentrionale pour la reproduction de cette espèce.

Note :

Sommaire - Huître américaine peut être télécharger comme une pleine version du document en PDF: Plan de gestion intégrée de la pêche de l'huître américaine Crassostrea virginica 2009-2012 [PDF - 1,297 Ko]

Pour obtenir une copie du rapport, envoyer un courriel au MPO région du Golfe à infogolfe.glf@dfo-mpo.gc.ca