Sommaire - Éperlan

Le présent plan quinquennal (2007–2011) de gestion intégrée de la pêche vise la pêche de l’éperlan (Osmerus mordax) pratiquée dans les eaux côtières et intérieures de l’Est du Nouveau-Brunswick, y compris tous les bassins hydrographiques situés entre Dalhousie et Baie-Verte (districts statistiques 63 à 80). Le plan de pêche a été préparé selon les principes du développement durable, de l’approche écosystémique, de la gestion intégrée et de l’approche de précaution, conformément à la Loi sur les océans et à la Loi sur les espèces en péril.

Le plan est conçu pour être mis en oeuvre en liaison avec les mises à jour annuelles afin de permettre les rajustements nécessaires aux mesures précises de gestion des pêches relativement aux zones de pêche, aux périodes de pêche et aux limites de capture.

La pêche commerciale de l’éperlan se pratique à l’automne et à l’hiver, avant le début de la remonte. L’automne, les pêcheurs commerciaux pêchent au moyen de filets maillants et de parcs fermés alors qu’en hiver, la pêche se fait grâce à des trous pratiqués dans la glace. Quant à la pêche récréative, elle se pratique à l’épuisette en avril et en mai. La pêche de l’éperlan au l’harpon, à la ligne et à la ligne fixe est autorisée dans certaines rivières, et elle se pratique traditionnellement à partir de quais en été ou de cabanes sur la glace en hiver.

Les Premières nations d’Elsipogtog, de Buctouche, d’Eel River Bar et d’Esgenoopetitj détiennent toutes des permis communautaires de pêche commerciale de l’éperlan. En tout, 56 permis ont été délivrés aux Premières nations pour la pêche communautaire à but commercial et pour la pêche à des fins alimentaires, sociales et rituelles.

Pour de nombreux pêcheurs, la pêche de l’éperlan est une activité de la morte-saison. D’autres pêcheurs la combinent à d’autres pêches côtières telles celles du gaspareau, de l’anguille, des huîtres et des myes et palourdes. Les données de 2004 indiquent que la pêche commerciale de l’éperlan était pratiquée à ce moment là par 599 titulaires de permis répartis entre les groupes suivants : pêcheurs membres du noyau, pêcheurs riverains et pêcheurs autochtones.

Note :

Sommaire - Éperlan peut être télécharger comme une pleine version du document en PDF: Plan de gestion intégrée de la pêche à l'éperlan 2007-2011 [PDF - 1,018 Ko]

Pour obtenir une copie du rapport, envoyer un courriel au MPO région du Golfe à infogolfe.glf@dfo-mpo.gc.ca